La première prise de parole de Pascal Sommerhalter en tant que maire - Blog Mooslargue
Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Blog Mooslargue

La première prise de parole de Pascal Sommerhalter en tant que maire

, 23:52pm

Publié par Robin Burglin

J'ai tenu vendredi soir 28 mars à assister à l'élection du maire et de ses adjoints par les conseillers municipaux. Cette élection est publique, elle est donc ouverte aux habitants du village (d'autres y ont assisté et pourront attester de la véracité de mes propos).

Si certaines citations ne sont pas totalement exactes, excusez-moi d'avance. J'ai demandé à Pascal Sommerhalter une copie de son premier discours (qu'il avait préparé et a lu), qui aurait permis de ne faire aucune erreur de retranscription, mais ma demande est restée sans réponse.

Je déplore d'avoir à rendre compte de ce qui s'est passé, mais comme j'ai tenu informé les habitants de l'actualité durant la campagne, que beaucoup m'ont accordé leur confiance par leur vote, je pense que je me dois vis-à-vis d'eux de témoigner de ce à quoi j'ai assisté.

Après l'installation des conseillers par le maire sortant, c'est Jeannot Mosser, le plus âgé de l'assemblée qui a présidé la séance. Comme prévu, deux candidats se sont portés volontaires pour la fonction de maire:

  • Mathieu Lavarenne d'une part, qui s'est assuré que tout le monde autour de la table connaissait sa proposition d'équipe, conforme à ses engagements. Les deux candidats avaient en effet publiquement affirmé que si l'un était maire, il proposerait l'autre comme premier adjoint (DNA du vendredi 14 mars)
  • Pascal Sommerhalter d'autre part, qui est resté silencieux et n'a pas souhaité annoncer l'équipe qu'il proposerait

Dès le dépouillement terminé, Pascal Sommerhalter proclamé maire (7 voix contre 4 pour Mathieu Lavarenne) a immédiatement tenu à prendre la parole.

Son discours portait uniquement sur les faits rapportés ci-dessous.

Je vous retranscris ce qui s'est dit de mémoire et de notes prises sur le moment.

Ouverture du discours:

  • je remercie les 6 personnes qui m'ont soutenu dans la loyauté et l'honnêteté, contrairement aux quatre autres qui se reconnaîtront et qui sont pour certains des nouveaux, qui auraient mieux fait de réfléchir

S'ensuivent une multitude d'accusations et de sous-entendus qui ont été répétés avant la clôture de la séance sur la demande de Mathieu Lavarenne. Le discours a duré plusieurs minutes, d'un ton colérique et agressif, qui a visiblement pris tout le monde de court.

Pêle-mêle:

  • je sais maintenant que l'opposition pèse 95 voix à Mooslargue
  • personne de la liste communale n'avait le "droit" de rayer un nom lors de son vote
  • nous aurions tous dû avoir 170 voix (NB Pascal Sommerhalter n'a été élu qu'avec 141 voix, le moins bon score de la liste)
  • mais un groupe folklorique pèse pour 27 voix, le groupe folklorique et sa famille sont les 27 voix qui se sont déportées de moi. Ce sont les voix de la troupe.
  • il s'agit d'une cabale contre moi
  • je ne veux donc pas de Mathieu Lavarenne comme premier adjoint parce qu'il a trahi et manœuvré contre moi

A la fin du discours, silence pesant, aucun applaudissement à part ceux (ironiques sans doute) de Mathieu Lavarenne devant cette première prise de parole en tant que maire, en public. Les quelques habitants venus assister à la séance étaient choqués par la violence de ces paroles.

S'en est suivi l'élection du 1er adjoint, Pascal Sommerhalter a proposé Catherine Peter, reniant ainsi son engagement.

Mathieu Lavarenne s'est tout de même proposé.

Toutefois pour le tout premier vote sous le mandat de Pascal Sommerhalter, malgré des consignes très claires, le conseil municipal n'a pas suivi les instructions du nouveau maire, et l'a désavoué par son vote en élisant Mathieu Lavarenne par 7 voix contre 4. Ont suivi de chaleureux applaudissements.

Après l'élection de tous les adjoints (Jeannot Mosser comme deuxième adjoint avec 11 voix sur 11 et Jean-Pierre Vetter avec 6 voix contre 4 pour Jean-Louis Bucher), tous les habitants venus assister à l'élection sont partis, je suis resté seul témoin du reste de la séance, concernant les nominations des titulaires et suppléants pour chaque organisme extérieur.

Mathieu Lavarenne est intervenu pour essayer de clarifier les accusations dont il a été l'objet.

Il a tenu à préciser qu'il trouvait le discours de Pascal Sommerhalter indigne de sa fonction et n'acceptait pas les insultes et les insinuations proférées publiquement à son égard.

Il lui a demandé de préciser ses accusations et de les étayer, ce que le maire n'a pas voulu faire (aucun élément factuel n'ayant été avancé).

Réponse de Pascal Sommerhalter: "Tu n'as pas de leçons de morale à me donner".

Mathieu Lavarenne a indiqué que dans ces circonstances, il lui était difficile de maintenir sa confiance envers le nouveau maire, compte tenu de ce qui venait de se passer. Pascal Sommerhalter lui a répondu que de toute manière, il n'accordait pas sa confiance à Mathieu Lavarenne.

Mathieu Lavarenne a conclu en disant que pour lui, un maire est normalement là pour réunir et pas pour diviser, ni provoquer inutilement de nouveaux sujets de discorde dans le village, en impliquant des gens qui n'ont rien demandé à personne.

A l'annonce du pot, Mathieu Lavarenne a serré la main de tous, et a quitté la mairie, expliquant ne pas pouvoir trinquer comme si de rien n'était le soir même où de telles paroles ont été prononcées contre lui.

Mon sentiment personnel: sur le moment, j'ai eu honte pour les habitants de Mooslargue. Ils n'ont pas voté pour un tel spectacle, mais pour voir les gens travailler ensemble! Pas pour permettre à quelqu'un de régler ses comptes personnels en les mêlant aux affaires publiques.

 

Edit le 08/12/2016: deux ans plus tard, loin de s'être excusé, Pascal Sommerhalter a fini par expulser l'association Mattagumber des locaux municipaux (article ici), après de multiples tracas et provocations...

M. Pascal Sommerhalter, maire de Mooslargue, pourtant élu au avec le moins voix de tous les membres du conseil municipal

M. Pascal Sommerhalter, maire de Mooslargue, pourtant élu au avec le moins voix de tous les membres du conseil municipal