De sable et de lait (article du journal DNA du 23/06/2017) - Blog Mooslargue
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog Mooslargue

De sable et de lait (article du journal DNA du 23/06/2017)

24 Juin 2017, 08:00am

Publié par Robin Burglin

Illfurth - Théâtre, danse et musique en plein air

Il y aura de l’inédit dans l’air à la fin du mois à Illfurth avec Comme le lait sur le feu ! Une sacrée équipe travaille d’arrache-pied pour concocter un spectacle vivant en hommage à l’histoire du village, dans lequel tout fonctionnera en direct, même les décors éphémères dessinés avec du sable !

Voilà bien une entreprise de grande envergure s’il en est ! Le spectacle écrit par Lionel Bamond et mis en scène par Nicolas Lehr est en train de prendre forme. S’inspirer du vécu, du temps où la laiterie Voegtlin frappait ses emballages de beurre du sceau de la Burnkirch, est une bonne entrée en matière pour rappeler qu’une grande industrie familiale vivait à notre porte ; prétexte pour romancer, ensuite, une pièce de théâtre dans laquelle les faits historiques généralistes ou locaux côtoieront une adaptation généreuse en humour.

Le propos mêle culture et travail, industrie et histoire, laiterie et scierie, dans l’originalité

L’interdisciplinarité y jouera à plein, puisque ce n’est rien de moins qu’un « live » intégral qui se déroulera, sur quatre soirs, dans un cadre idyllique. Une trentaine de comédiens sur scène, un groupe de jazz (le Mic Mac Quintet), et une artiste de l’éphémère (Chantal Vis), qui construira, puis effacera, des décors dessinés au sable et projetés sur grand écran.

Nicolas Lehr, que l’on peut connaître en tant que comédien et musicien (voire journaliste aux DNA !), s’attelle ainsi pour la première fois à la mise en scène ; « c’est nouveau, c’est grisant », dira-t-il au cours de l’une des répétitions. Il s’agit même d’un challenge de taille, d’autant qu’il s’est autorisé à rêver en grand ; idées qui se sont toutes concrétisées grâce à l’extraordinaire synergie qui a réussi à se former entre les participants.

Il y a là les comédiens, issus des troupes des Mattagumber de Mooslargue, des Burgdeifalas d’Illfurth, de Mich’Min de Riespach, du théâtre alsacien d’Illfurth (qui pour une fois s’exprimera en français !), ainsi qu’une vingtaine de jeunes des Drama’tics, qui, malgré le baccalauréat pour certains ce mois-ci, se donnent à fond pour que le projet prenne racine. Comme tout le monde : courant mai, tous ont passé deux dimanches à se confronter dans des jeux d’acteurs au cours d’un stage formateur à souhait animé par le metteur en scène.

En plus du texte et de la musique (écrite par Marceau Bamond), le projet est un défi technique à lui tout seul. Le cadre industriel, qui sert le propos historique, social et économique, n’est autre que la scierie Nollinger, qui prête son espace à un événement aux antipodes de son activité habituelle. L’intelligence du spectacle mêle culture et travail, industrie et histoire, laiterie et scierie, dans une originalité qui marquera sûrement les spectateurs.

Grâce encore au travail de l’ombre de Fabienne Bamond pour la logistique associative, de Reine-France Adli-Lavieville pour les chorégraphies, de Jean-Pierre Forestier en génial chef décorateur, et de Cathy Meister dont l’équipe du salon « Un temps pour soi » à Heidwiller prendra soin des costumes, des coiffures et du maquillage.

Ce sera donc bien une autre manière de vivre le théâtre. En plein air et avec toutes ces petites touches poétiques et fédératrices autour d’une épopée de femmes.

Spectacle Comme le lait sur le feu du mercredi 28 juin au samedi 1er juillet, tous les soirs à 21 h 15, à la scierie Nollinger à Illfurth, direction Heidwiller. Entrée libre ; plateau, et verre de l’amitié à l’issue de la représentation.

Source: journal DNA du 23/06/2017 - GÉRALDINE COGNARD-GROSS

La Burnkirch sert de décor naturel : le public, dans les gradins, aura la chapelle en fond de scène. PHOTOs DNA

La Burnkirch sert de décor naturel : le public, dans les gradins, aura la chapelle en fond de scène. PHOTOs DNA

La Rosengart 1939 de Jean-Marie Botti fera partie intégrante du décor (une voiture française avec une conduite à droite !) PHOTO DNA

La Rosengart 1939 de Jean-Marie Botti fera partie intégrante du décor (une voiture française avec une conduite à droite !) PHOTO DNA

La préparation de l’écran sur lequel les décors seront réalisés chaque soir. Documentd remis

La préparation de l’écran sur lequel les décors seront réalisés chaque soir. Documentd remis

La troupe réunit toutes les générations et expériences théâtrales. Document remis

La troupe réunit toutes les générations et expériences théâtrales. Document remis

Une partie des décors, prêts à l’emploi. PHOTO DNA

Une partie des décors, prêts à l’emploi. PHOTO DNA

Commenter cet article