Entre le pinceau et la plume (article du journal L'Alsace du 06/05/2017) - Blog Mooslargue
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog Mooslargue

Entre le pinceau et la plume (article du journal L'Alsace du 06/05/2017)

6 Mai 2017, 07:45am

Publié par Robin Burglin

Passionnée de peinture depuis son plus jeune âge, Jocelyne Level, de Mooslargue, est devenue peintre sur plume il y a un an et demi. Elle expose pour la première fois ses petites merveilles à la pâtisserie La Griotte à Altkirch, jusqu’au 25 juin.

Peintre sur plume ? Quelle drôle d’idée, se dit-on, avant de découvrir le travail de Jocelyne Level, exposé à la pâtisserie La Griotte d’Altkirch jusqu’au 25 juin. Un véritable travail d’orfèvre, tant le support est fin, délicat, et le dessin minutieux.

« Je n’y connais pas grand-chose en ornithologie… Je peins sur des plumes que mes amis ont ramassées dans la nature », sourit modestement Jocelyne Level. Cette habitante de Mooslargue, âgée de 59 ans, expose pour la première fois ses œuvres alors qu’elle peint depuis son plus jeune âge.

Elle s’est découvert un don pour le dessin dès qu’elle a su tenir un crayon. « Je me rappelle avoir représenté le Mont-Saint-Michel à l’âge de 6 ans. Mon père a vu le dessin et m’a dit simplement : “C’est magnifique”. Cette phrase a été très constructive. » Et l’a portée toute sa vie jusqu’à aujourd’hui.

Sans jamais avoir pris de cours, Jocelyne Level s’est adonnée à sa passion, parallèlement à sa profession de gouvernante en Suisse. Elle a peint sur des toiles, sur des oeufs… « J’ai toujours aimé le figuratif. »

À la suite d’un accident de la vie, elle a dû cesser de peindre sur toile. « Je manquais d’amplitude dans mes mouvements… Alors j’ai cherché un nouveau support original et plus restreint en surface. » Une amie lui fait découvrir la peinture sur plume. Jocelyne Level est immédiatement séduite pour des raisons qui lui semblent évidentes aujourd’hui. « J’aime la symbolique de la plume : elle représente la sagesse, la beauté, la légèreté, la grâce. » L’artiste, dont une partie de la famille maternelle vit aux É tats-Unis, apprécie de travailler sur cet objet sacré des peuples premiers natifs d’Amérique du Nord. « J’ai assisté à des pow-wows. J’admire ces peuples primitifs qui sont à la base de l’humanité. »

C’est d’ailleurs par respect pour ces peuplades qu’elle peint sur toutes sortes de plumes, excepté celles d’aigle, qui est un oiseau sacré chez les Amérindiens. Elle peint des personnages fictifs ou réels de la culture amérindienne, comme cette danseuse, nommée « Laura Grizzly Paws », recouverte d’une peau d’ours, avec force détails, des chaussures jusqu’aux traits du visage… « Je travaille avec une grosse loupe. Je peins à l’huile, au milieu de mon salon. Je n’ai pas d’atelier, j’aime être au centre de la maison. » Il faut compter quinze jours à trois semaines de travail pour réaliser une telle plume, arrangée par l’artiste elle-même qui ajoute des perles, un lacet en cuir et quelques plumes d’apparat. Son prix : autour de 200 €. « J’ai vendu quelques modèles aux États-Unis, au Canada… On critique beaucoup internet, mais pour moi, ça a été une ouverture au monde. Sur les réseaux sociaux, je n’ai que le meilleur!»

Son travail sur plumes, commencé il y a un et demi, porte ses fruits aujourd’hui. La Sundgauvienne Jocelyne Level, inconnue il y a peu, est désormais sollicitée de toutes parts. Prochainement, c’est en Normandie qu’elle exposera ses créations délicates et uniques.

Y ALLER Exposition de Jocelyne Level à la pâtisserie La Griotte, 13 rue Charles-de-Gaulle à Altkirch, jusqu’au 25 juin. Ouvert du mardi au samedi.

Source: journal L'Alsace du 06/05/2017 - Anne Ducellier

Après avoir peint des toiles figuratives, Jocelyne Level s’est découvert une passion pour la peinture sur plume il y a un an et demi.Photos  L’Alsace/A.D.

Après avoir peint des toiles figuratives, Jocelyne Level s’est découvert une passion pour la peinture sur plume il y a un an et demi.Photos L’Alsace/A.D.

Une danseuse de la communauté amérindienne du clan de l’ours, représentée par Jocelyne Level.Photo  L’Alsace/A.D.

Une danseuse de la communauté amérindienne du clan de l’ours, représentée par Jocelyne Level.Photo L’Alsace/A.D.

Commenter cet article