Le sentier du kilomètre 0 - Blog Mooslargue
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog Mooslargue

Le sentier du kilomètre 0

15 Mars 2017, 16:00pm

Publié par Robin Burglin

Le sentier du kilomètre 0

Travaux au kilomètre zéro

Fondée le 11 novembre 2008 avec pour objectif de défendre la mémoire de la première guerre mondiale, l’association des amis du kilomètre zéro vient de commencer à rénover des vestiges militaires sur le front de la Largue. Et ce n’est qu’un début.

Point de départ des tranchées allemandes et françaises lors de la Grande Guerre, le km0 a donc commencé sa mue. Forts de leur permis de fouiller délivré récemment par la direction régionale des affaires culturelles (DRAC), les membres de l’association se sont attaqués, les beaux jours aidant, à un ouvrage allemand qui servait à défendre le pont sur la Largue entre d’un côté Moos et Niederlarg, base arrière des troupes allemandes, et de l’autre Pfetterhouse, village repris par les Français dès le début du conflit. Une position stratégique qui a très sûrement été particulièrement sollicitée le 11 novembre 1914 lorsqu’une attaque d’envergure était lancée par le commandant Fleutiaux, responsable de la 3ème compagnie stationnée à Pfetterhouse, afin de s’emparer du « Moulin Bas », comme le rappellent Bernard Burtschy et Vincent Heyer dans un de leurs livres sur le sujet.

Une bonne journée de travail

Il aura fallu une journée entière, avec l’aide précieuse du tractopelle du maire de Mooslargue,  Jean-Paul Bucher, pour dégager cet ancien blockhaus que les années avaient recouvert de terre et de végétaux. D’autant plus qu’après la guerre, il s’était en partie effondré lorsque des riverains étaient venus récupérer les rails d’acier qui en composaient l’armature du plafond.

Les fouilles entreprises ont aussi permis de retrouver quelques cartouches ainsi que les restes d’un obus français ayant sans doute explosé à proximité de l’ouvrage. Maigre butin sans doute, « mais ce n’est qu’un début », comme l’affirme Christophe Tischmacher, l’une des chevilles ouvrières de l’association dont il est le secrétaire. « Nous allons continuer par d’autres ouvrages côté allemand, puis nous reconstituerons, à partir de documents, un des ouvrages sur le versant opposé. » Des cahutes françaises, aujourd’hui quasiment disparues, car construites non en béton mais en bois, pour cette raison que les Français souhaitaient reprendre l’Alsace et faire avancer le front, alors que l’objectif militaire des Allemands était de demeurer en place.

La rénovation de ces ouvrages sera encore améliorée par l’installation de panneaux explicatifs et leur intégration à terme dans un circuit de visite. Il va de soi que devant l’ampleur des travaux qui attendent encore ces bénévoles, tous les volontaires seront les bienvenus pour aider cette jeune association.

Mathieu Lavarenne

Contact : Les amis du Km Zéro, Mairie de Pfetterhouse, 1 place St Géréon 68480 PFETTERHOUSE, amis.km.zero@gmail.com 

(Article paru dans les DNA du 16 juin 2009).

Voir également l'article sur la promenade du sentier du kilomètre 0, ainsi que le livre racontant les combats de l'Opération Jura.

Source: bulletin communal n°16, qui était publié sur l'ancien site internet de la commune de Mooslargue, journal DNA, site de l'office du tourisme Sundgau Sud Alsace, Jura Tourisme

L’ouvrage dégagé est maintenant visible sur la gauche, après le réservoir de Pfetterhouse, en direction de Mooslargue, et quelque cinq autres blockhaus ont déjà été débroussaillés un peu plus haut.

L’ouvrage dégagé est maintenant visible sur la gauche, après le réservoir de Pfetterhouse, en direction de Mooslargue, et quelque cinq autres blockhaus ont déjà été débroussaillés un peu plus haut.

Le sentier du kilomètre 0
Le sentier du kilomètre 0
Le sentier du kilomètre 0
Le sentier du kilomètre 0
Le sentier du kilomètre 0

Commenter cet article