Monique et Armand : « Nous avons survécu » (article du journal L'Alsace du 22/01/2017) - Blog Mooslargue
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog Mooslargue

Monique et Armand : « Nous avons survécu » (article du journal L'Alsace du 22/01/2017)

28 Janvier 2017, 09:00am

Publié par Robin Burglin

Monique se souvient des hivers rigoureux avec de la neige : « Après l’école, au lieu de rentrer par la route, nous aimions longer la rivière, admirer les petits îlots que la neige formait au milieu de l’eau et nous attarder. Mais gare au retour, si nos sabots étaient pleins de neige et nos chaussons trempés. De plus, l’instituteur surveillait aussi le chemin que nous prenions et le lendemain il nous donnait un mot à faire signer impérativement par les parents. Et nos parents donnaient raison au maître et nous avions droit à une bonne réprimande. » Son mari Armand, lui, se souvient du pont démoli en 1942 à Mooslargue et de son évasion en mars, en famille, en Haute-Savoie. « Âgé de 14 ans, j’ai été dispensé de scolarité et j’ai travaillé dans une ferme où je m’occupais des vaches laitières. Même en Haute-Savoie, la neige ne posait pas de problème, les agriculteurs s’adaptaient. Jeune homme, j’ai travaillé à Delle et les premiers transports d’ouvriers s’effectuaient en camion débâché. Nous avons survécu. Puis sont venus les premiers autobus où le chauffage se faisait par le tuyau d’échappement qui traversait le plancher du bus. Pour l’équipe du matin, nous partions à 3 h, c’était frisquet mais nous sommes toujours arrivés, même sans route déblayée. »

Source: journal L'Alsace du 22/01/2017 - C. H. 

Monique et Armand Muller, de Mooslargue, résident à l’Ehpad de Seppois. Photo L’Alsace/Clément Heinis

Monique et Armand Muller, de Mooslargue, résident à l’Ehpad de Seppois. Photo L’Alsace/Clément Heinis

Commenter cet article