J.-R. Frisch jette l’éponge, Fabien Ulmann candidat (article du journal L'Alsace du 29/11/2016) - Blog Mooslargue
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog Mooslargue

J.-R. Frisch jette l’éponge, Fabien Ulmann candidat (article du journal L'Alsace du 29/11/2016)

2 Décembre 2016, 17:00pm

Publié par Robin Burglin

VALLÉE DE LA LARGUE

L’actuel président de la vallée de la Largue, Jean-Rodolphe Frisch, ayant renoncé à une candidature, le maire de Seppois-le-Haut est le seul du secteur à se présenter pour la présidence de la future comcom fusionnée Porte d’Alsace-Largue.

Dans le dernier point à l’ordre du jour de leur dernière séance, les 28 délégués de la communauté de communes de la vallée de la Largue (CCVL), qui seront réduits à 15 dans la future entité Porte d’Alsace-Largue, ont défini leur position quant à leur représentativité dans la gouvernance de la future comcom. Une collectivité élargie dans laquelle les élus de la Largue comptent bien peser de tout leur poids. En plus de présenter un candidat à la présidence, la vallée de la Largue revendique quatre vice-présidences au sein du futur exécutif, qui sera élu en janvier prochain.

« Il s’agit de savoir ce que nous voulons pour la défense de notre secteur… »

En préambule, l’actuel président de la CCVL, Jean-Rodolphe Frisch, maire de Pfetterhouse, a annoncé officiellement ne plus vouloir briguer de poste au sein de la collectivité à naître début 2017, ni au titre de président, ni de vice-président. « Au 1er janvier 2017, nous intégrerons la nouvelle entité intercommunale avec la Porte d’Alsace. C’est la majorité qui s’est dégagée au sein de notre comcom, malgré le fait que personnellement je pensais qu’une fusion à sept aurait été la meilleure solution , a rappelé Jean-Rodolphe Frisch. Aujourd’hui, il s’agit de savoir ce que nous voulons pour la défense de notre secteur. Personnellement je ne briguerai aucune présidence, ni vice-présidence. Je ne briguerai aucun poste et je ne souhaite accepter aucune responsabilité dans cette structure dont je ne suis pas convaincu de l’utilité. » La discussion s’est immédiatement engagée. « Il serait tout de même souhaitable de présenter une candidature, la Porte d’Alsace en présentant déjà deux », a fait remarquer le maire de Mooslargue, Pascal Sommerhalter. « Si l’on veut que notre nouvelle entité réussisse, il faut éviter tout intérêt personnel et tout partisanisme mais fédérer les compétences, ce qui n’est pas le cas actuellement entre les deux candidats déjà déclarés », estime de son côté le maire de Seppois-le-Haut, Fabien Ulmann.

Fédérer et éviter « les marchandages politiques »

« Les postes de vice-présidents sont aussi très importants, notamment pour nous, pour la petite enfance », souligne le maire de Fulleren, Patrick Clory. Et le maire de Hindlingen et vice-président de la vallée de la Largue de lancer l’idée : « Je propose que nous revendiquions quatre vice-présidences. » Pour Bernard Ley, maire d’Ueberstrass, « ce sera à la nouvelle assemblée de définir le nombre de vice-présidents puis à chaque candidat de se présenter devant l’assemblée ». Et l’élu d’avancer : « J’espère que les personnes élues auront une réelle compétence et qu’elles ne seront pas issues de marchandages politiques… » « Le candidat à la présidence devra être un fédérateur et non un diviseur.C’est pourquoi,avec l’appui de mes amis,j’ai décidé d’être candidat à la présidence »,a conclu Fabien Ulmann.

Revenant sur la question du siège de la nouvelle entité, qui sera l’actuel siège de la Porte d’Alsace à Dannemarie, tous les délégués ont émis le souhait de conserver une antenne à Seppois-le-Bas.

Source: journal L'Alsace du 29/11/2016 - Clément Heinis

Maire de Seppois-le-Haut, Fabien Ulmann, avait été l’un des promoteurs du « 5+2 » au moment du débat sur la fusion des intercommunalités. Il est aujourd’hui candidat à la présidence de la comcom fusionnée Porte d’Alsace - Largue.  Photo L’Alsace/C.H.

Maire de Seppois-le-Haut, Fabien Ulmann, avait été l’un des promoteurs du « 5+2 » au moment du débat sur la fusion des intercommunalités. Il est aujourd’hui candidat à la présidence de la comcom fusionnée Porte d’Alsace - Largue. Photo L’Alsace/C.H.

Commenter cet article