Comcom unique du sundgau Vallée de la Largue : les maires se révoltent (article du journal L'Alsace du 02/03/2016) - Blog Mooslargue
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog Mooslargue

Comcom unique du sundgau Vallée de la Largue : les maires se révoltent (article du journal L'Alsace du 02/03/2016)

12 Mars 2016, 17:15pm

Publié par Robin Burglin

On notera la notion de "déni de démocratie" invoquée par M. Sommerhalter, qui a une saveur particulière pour ceux qui ont pu le voir à l'oeuvre à Mooslargue.

Comcom unique du sundgau Vallée de la Largue : les maires se révoltent
Neuf maires sur les douze que compte la comcom de la Largue ne sont pas d’accord avec la création de la comcom unique du Sundgau et tiennent à le faire savoir.

Les représentants des neuf maires contestataires : Fabien Ulmann, Claude Burgy, Pascal Sommerhalter et Paul Sahm ont souhaité faire connaître leur mécontentement. Photo L’Alsace
Fabien Ulmann, maire de Seppois-le-Haut, Claude Burgy, maire de Seppois-le-Bas, Pascal Sommerhalter, maire de Mooslargue, et Paul Sahm, maire de Hindlingen, ont l’impression de ne pas avoir été entendus lors du vote sur la comcom unique au sein de la comcom de la Largue : « Lors du premier vote huit maires se sont prononcés contre et seuls quatre s’étaient prononcés pour. Lors du vote des délégués, 17 se sont prononcés contre et seuls 11 pour. Ce qui démontre qu’une large majorité s’est exprimée contre la mise en place de cette communauté de communes unique sur le Sundgau », explique Fabien Ulmann.

« Un déni de démocratie »

« Or notre président n’en a pas tenu compte lors du vote de la commission départementale dont il fait partie » , déplorent-ils. « C’est un déni de démocratie. Aujourd’hui, le nombre de ceux qui sont contre a même augmenté », estime Pascal Sommerhalter. « Puisque neuf communes sur douze sont contre. À savoir : Mooslargue, Seppois-le-Haut, Seppois-le-Bas, Largitzen, Friesen, Hindlingen, Mertzen, Fulleren et Saint-Ulrich. »
« Nous constatons et nous voyons que nous n’avons pas été écoutés. C’est comme à la dernière conférence des maires où seuls deux présidents de comcom sur sept étaient présents pour prendre position et répondre aux nombreuses questions que se posent les maires », poursuit Claude Burgy. Concernant le fond du problème les maires sont d’accord pour déplorer que le spectacle donné ce soir-là était précurseur de l’assemblée de la future comcom unique : « Une cacophonie et une usine à gaz. Il faut arrêter de manipuler l’opinion, c’est ingérable et ça va nous exploser à la figure. Si on ne fait rien on va l’avoir dans l’os. Il faut absolument clarifier les choses, si nous voulons que les élus soient crédibles vis-à-vis de leur population. »
Fabien Ulmann enfonce le clou : « Actuellement, toutes les petites comcom ont un petit bas de laine mais se dépêchent d’investir dans des travaux pharaoniques, ce qui voudra dire que la nouvelle comcom héritera d’une montagne de dettes et sera donc automatiquement obligée d’augmenter massivement la fiscalité pour les absorber. Et qui va trinquer ? Ce sera à nouveau le petit contribuable. »
L’ensemble des maires contestataires de la Vallée de la Largue ainsi que ceux de la Porte d’Alsace de Dannemarie ont pris rendez-vous auprès du préfet mercredi 9 mars à 14 h, pour lui exposer leur contestation.

Source: journal L'Alsace du 02/03/2016

Commenter cet article