Pas de cérémonie des vœux en 2016 - Blog Mooslargue
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog Mooslargue

Pas de cérémonie des vœux en 2016

2 Février 2016, 15:00pm

Publié par Robin Burglin

En janvier 2016, pour la première fois depuis de nombreuses années, il n'y a pas eu de cérémonie des vœux organisée par la municipalité.

Par le passé, cet événement permettait de faire connaissance avec les nouveaux arrivés, de tisser du lien social autour d'un verre de l'amitié, de remercier les forces vives du village, de faire un bilan de l'année écoulée, de tracer les grandes lignes et les enjeux pour l'année à venir. Il y aurait pourtant eu de quoi faire (nouveau bâtiment mairie-école, cérémonie du 8 mai, inauguration de la rhizosphère, nouveau regroupement scolaire, avenir de la ComCom) et on aurait aimé connaître les perspectives et les projets de l'équipe en place.

La cérémonie de 2015, première du mandat de Pascal Sommerhalter, avait été particulière: peu d'habitants du village sont venus (moins d'un tiers de l'assemblée), la majorité des présents étaient en fait des personnes invitées par M. Sommerhalter (politiques et acteurs institutionnels des villages alentours qu'il a pris le temps de remercier individuellement d'être venus).

On était déjà loin de l'esprit initial de cette cérémonie.

Quant à l'intervention de Pascal Sommerhalter, après le discours haineux faisant suite à son élection, on pouvait craindre le pire.

S'il parvint à se maîtriser, en revanche aucune place pour le monde associatif et la culture : pas un mot sur le spectacle de l’école, franc succès et événement important, avec la participation bénévole d'un magicien professionnel. Pas un mot non plus sur le spectacle d’été des Mattagumber, auquel une quinzaine de maires du Sundgau ont assisté au milieu de près de 1500 spectateurs réunis à Mooslargue.

Plus largement, aucune association, dont la majeure partie était représentée dans la salle, n'a été citée : ni les Diables de Mooslargue et leur marche populaire, ni les activités de gym auxquelles participent de nombreux villageois, ni la chorale, le club des aînés, le club de pêche, l'amicale des pompiers. C'était une première.

Il n'est pas passé inaperçu qu'il n'y a pas eu non plus un seul mot pour remercier les 42 ans d’investissement au sein du conseil municipal de l’ancien maire, Jean-Paul Bucher, son nom étant soigneusement omis, malgré sa présence dans la salle.

Ayant pourtant listé « tous les événements modestes ou importants » (je cite), de la tuile de l'église qui se soulève à la pose de 2 mètres carrés d’enrobé devant le cimetière, ces « oublis » sont surprenants.

Alors, c'est vrai, il n'y a pas eu de vœux cette année. Peut-être était-ce mieux ainsi ?

Ci-dessous: quelques articles de presse des vœux des années précédentes, qui avaient été également publiés dans la Lorgnette de Mooslargue.

Extrait du document diffusé dans les boîtes à lettres en janvier

Extrait du document diffusé dans les boîtes à lettres en janvier

DNA, janvier 2014

Mooslargue Cérémonie des voeux

Les derniers vœux du maire

Comme chaque année, la Municipalité de Mooslargue a accueilli les habitants, et particulièrement les nouveaux venus, à une cérémonie des vœux, autrement dit à un convivial apéritif dans la salle communale des deux Moulins. L’occasion pour le maire sortant de confirmer sa décision de ne plus se présenter aux élections de mars prochain.

C’est avec un net pincement au cœur, légèrement apparent, que Jean-Paul Bucher a prononcé ses derniers vœux de maire, une fonction qu’il occupe depuis 2001, après deux mandats d’adjoint et au total quarante-deux années passées au service de sa commune, avec mandat électif. Des noces de nacre dans la terminologie des anniversaires de mariage !

N’ayant jamais eu « la langue dans la poche », le premier magistrat en a profité, en plus du bilan de ses deux derniers mandats, pour donner quelques coups de griffes, notamment contre le redécoupage des cantons, la commune de Mooslargue basculant, selon le projet, du canton de Ferrette vers celui de… Masevaux : une « aberration » selon Jean-Paul Bucher, sans compter l’augmentation du nombre de conseillers généraux, avec la création des binômes paritaires : « où sont les économies ? », clame-t-il.

Autre sujet de "fâcherie", la profusion de normes parfois ubuesques qui obligent par exemple à « changer des fenêtres en alu en bon état pour les remplacer par… des fenêtres en alu », une opération nécessaire à l’obtention de subventions régionales. Alors certes, cela « génère du travail » mais, regrette-t-il, « malheureusement c’est le contribuable qui paie ».

Les vœux, ce sont aussi et surtout les remerciements, d’abord à son équipe municipale, au personnel communal, aux enseignants du regroupement Liebsdorf-Mooslargue, aux sapeurs pompiers volontaires. Sans oublier les associations actives du village : le Club des trois Printemps, la chorale inter-paroissiale, l’association de pêche GBRS, Pep’s et Forme, les Diables de Mooslargue ainsi que la troupe des Mattagumber et son spectacle d'été.

Au terme de son discours, le maire de Mooslargue a tenu à remercier tout particulièrement sa secrétaire de Mairie, Geneviève Jelsch : « C’est grâce à elle que je n’ai pas plus de cheveux blancs ! Prenez-en bien soin dans le futur, elle le mérite bien », conclut-il alors, en lui remettant un conséquent bouquet de fleurs.

M.L.

DNA, janvier 2013

Mooslargue Cérémonie des vœux

Une liaison piétonne

C’est devant un public légèrement restreint pour cause d’intempéries, une couche de glace recouvrant la contrée, que le maire Jean-Paul Bucher a tenu son discours de vœux à destination des habitants, notamment les nouveaux venus, mais aussi des jeunes ayant récemment eu la majorité, ainsi que du personnel communal.

Choisissant volontairement de ne pas s’étendre sur la question du referendum du 7 avril, « ce qui est suffisamment fait par ailleurs », le maire de Mooslargue a rappelé les enjeux de l’année 2013.

Travaux en perspectives

Entre la « hantise d’une fermeture de classe » qui plane toujours au-dessus du regroupement scolaire Liebsdorf-Mooslargue, avec le rappel de la mise en place d’un « mini-périscolaire qui fonctionne très bien », et le « gros projet de restructuration du bâtiment mairie-école », qui a pris du retard pour raisons administratives, mais qui est aussi devenu beaucoup plus concret, Jean-Paul Bucher a encore évoqué la programmation au printemps de « la liaison piétonne entre Niederlarg et Moos », actuellement dangereuse du fait de la circulation et de l’absence de trottoir entre les deux anciens villages.

Après les remerciements aux très nombreuses associations qui participent à la vie du village et plus encore, ainsi qu’« à toutes les personnes qui, d’une façon ou d’une autre, donnent un peu de leur temps à la communauté villageoise », notamment ses conseillers, le maire a invité les convives, qui avaient témérairement affronté le verglas, à lever un verre « à l’avenir ». Ce qui fut fait, avec plaisir.

M.L.

DNA, janvier 2012

Mooslargue Cérémonie des Voeux

Travaux à l'horizon

Le conseil municipal de Mooslargue a proposé une nouvelle fois sa cérémonie des voeux à l'ensemble des villageois. Un moment convivial permettant aux habitants de se retrouver pour la nouvelle année et aux nouveaux arrivants de tisser de nouveaux liens.

Le maire Jean-Paul Bucher a ainsi profité de l'occasion pour remercier les forces vives du village, nombreuses pour cette petite commune de moins de 500 habitants : l'équipe enseignante du regroupement scolaire Liebsdorf-Mooslargue, l'association Largu'en Ciel qui propose des activités pour les plus jeunes en dehors du temps scolaire mais aussi son second "kid puces" le 5 février prochain, les "Diables de Mooslargue" qui fêteront cette année leur quarantième marche populaire, la troupe des Mattagumber et le succès grandissant de son spectacle d'été, le dynamisme de la chorale interparoissiale qui s'est récemment essayée au théâtre, la générosité de l'équipe de Sapeurs pompiers volontaires ainsi que l'équipe pastorale. Sans oublier l'association de pêche locale et ses journées festives, ou encore "Pep's et forme" et "Vivre sans douleur", deux associations qui proposent chacune des activités sportives hebdomadaires dans la salle communale des deux moulins.

L'école en vedette

Le sujet de l'école a une nouvelle fois eu la vedette. D'abord pour souligner la mise en place récente d'un "mini-périscolaire qui fonctionne déjà très bien", dans le cadre du regroupement, avec pour objectif de conjurer l'hypothèse d'une fermeture de classe dans les prochaines années, "ce qui serait regrettable", a répété le maire.
Mais aussi pour un plus gros chantier encore. En effet, du fait de la nécessaire mise aux normes d'accessibilité handicapés de l'ensemble des édifices publics (sous peine de pénalités), le vénérable bâtiment mairie-école, dans lequel une ribambelle de générations d'écoliers se sont succédées, sera très prochainement restructuré de fond en comble. Une première esquisse sera bientôt proposée par le cabinet d'architecture choisi pour les travaux qui devraient débuter cet été.
"La cave sera aménagée en espace de rangement, notamment pour les archives, le rez-de-chaussée entièrement mis à la disposition de l'école, la mairie occupera alors la totalité du premier étage et le dernier étage accueillera une salle de réunion, des locaux pour les associations et pour le conseil de fabrique". Pour être aux normes, l'accès à ces différents niveaux devra se faire avec un ascenseur accolé à l'extérieur du bâtiment ainsi qu'un escalier supplémentaire . Ces travaux, qui engendreront sans doute quelque gêne, devront être terminés pour la rentrée 2013. En attendant : "alles guata zum neia Johr !"

M.L.

DNA, janvier 2011

Mooslargue Vœux

Cordiale cérémonie

Rendez-vous annuel, la cérémonie des vœux a été l’occasion de rencontrer les nouveaux arrivants du village, d’en remercier les forces vives et d’annoncer les grandes lignes pour l’année 2011.

Lors de son discours devant une cinquantaine de personnes, le maire de la commune, Jean-Paul Bucher a tout d’abord profité de l’événement pour présenter aux nouveaux résidents l’histoire de la fusion de Moos et de Niederlarg en 1975, deux entités qui avaient déjà l’église et l’école en commun.

Craintes scolaires

Une école aujourd’hui regroupée avec celle de Liebsdorf et pour laquelle le premier magistrat a fait part publiquement de ses inquiétudes : « les effectifs des élèves sont en baisse et varient suivant le mouvement des résidents. On parle même de fermeture de classe, ce qui serait catastrophique pour nous. » Et d’en appeler les familles à faire le choix de la scolarisation des enfants sur place, dans la mesure du possible évidemment.

Poursuite de l’assainissement

Question travaux, si l’année 2010 n’a pas été marquée par de grands chantiers, plusieurs dossiers ont avancé sur le papier et sur le plan administratif : l’assainissement avec la prochaine jonction des deux parties du village et l’implantation d’une rhizosphère, ou encore l’accès handicapés pour la Mairie-Ecole.
Jean-Paul Bucher a encore profité de ce moment de convivialité autour d’un apéritif pour remercier chaleureusement les membres de son conseil, les personnels de la Commune mais aussi les associations qui participent activement à l’animation du village.

M.L.

DNA, janvier 2009

Mooslargue Vœux de la municipalité

Pluie de médailles

Dimanche 18 janvier, à l’heure de l’apéritif, les habitants de Mooslargue ont été conviés par le conseil municipal à une cérémonie des vœux. Une première dans le village. L’occasion d’accueillir les nouveaux venus et de remettre une série de décorations,en présence du conseiller général Dominique Dirrig. Le tout devant une centaine de personnes.

Le conseiller général Dominique Dirrig a remis la médaille de la vie associative à Suzanne Kallmeyer, présidente des Mattagumber depuis 1986. La municipalité en a profité pour décerner d’autres décorations.

Jean-Paul Bucher, maire de la commune, a ouvert le ban par un discours, principalement destiné aux nouveaux résidents du village, et dans lequel il a souhaité faire l’historique des huit dernières années.

Des chantiers passés et à venir

Mettant en avant les plus importantes réalisations de la Municipalité, il a ainsi pu évoquer les travaux d’assainissement entamés dès 2002, avec sécurisation de la chaussée et enfouissement des lignes électriques et de téléphone ; mais aussi le regroupement scolaire avec la commune de Liebsdorf, ou encore le forage d’un nouveau puit qui apporte, dit M. Bucher, «une eau dont la qualité est souvent meilleure que les eaux achetées en bouteille et surtout cent fois moins chère».

Il a ensuite rappelé la récente acquisition par la commune «de l’atelier de charpente Kohler mis en liquidation ».

Et d’ajouter : «L’emplacement très bien situé pourra convenir à la construction d’une nouvelle mairie et de ce fait libérer l’espace pour la classe CP-CE1. Le bâtiment récent en contrebas sert d’atelier communal et peut convenir aux pompiers pour leur dépôt.

C’était l’occasion à saisir, et empêcher la construction d’un gros locatif en plein centre du village. «Le premier magistrat de Mooslargue précise encore que tous ces investissements ont pu être réalisés «en autofinancement et sans augmenter nos impôts locaux depuis 2001 ». «Nous avons même réussi à baisser l’endettement par habitant de 3600 à 2100  par habitant», souligne-t-il.

Avant de conclure sur le départ imminent du chantier de sécurisation du carrefour à Niederlarg, en même temps que seront réalisés les travaux d’assainissement et la réfection de la chaussée dans les rues adjacentes. «Ces travaux vont commencer dès qu’un temps plus clément le permettra. Ils dureront au moins 14 mois. » Cela n’ira évidemment pas sans perturbation ponctuelle de la circulation sur la route départementale...

Remises de décorations

Le deuxième temps de la cérémonie fut réservé à la remise de décorations aux personnes méritantes de la commune. Venu spécialement pour l’occasion, le conseiller général Dominique Dirrig a ainsi pu remettre la médaille de la vie associative à Suzanne Kallmeyer, fondatrice et toujours présidente, depuis 1986, de l’association Mattagumber. Une troupe qui s’est d’abord consacrée aux danses et musiques traditionnelles d’Alsace, avant de s’élargir aux traditions populaires en général, puis de se lancer annuellement depuis six ans dans la création d’un spectacle d’été. «Au nom du Conseil général, je tenais à vous féliciter, vous remercier et vous encourager à continuer d’agrémenter la vie du village par vos activités », a solennellement affirmé l’élu du canton.

Ce fut ensuite Marc Dangel, premier adjoint, qui prit le relais pour remettre un diplôme de famille nombreuse et une médaille de la reconnaissance française à Brigitte Leromain, cinq enfants, ainsi qu’à Simonne Lott, quatre enfants. Le premier adjoint a ensuite annoncé la nomination, par le préfet, de Bernadette Wolfer, ancienne chargée des affaires sociales, et Jean-Paul Broeglin, le «McGyver de Mooslargue », au titre d’adjoints honoraires pour leurs «19 années passées au service de la commune».

Enfin, après les mères et les adjoints, ce fut au tour des maires d’être à l’honneur, par la remise de la médaille d’honneur régionale, départementale et communale. Il s’agissait, en premier lieu, d’André Martin, entré au conseil municipal en 1965, conseiller de 1965 à 1977 puis maire de 1977 à 1995, «soit 24 années au service de la commune». Puis, en second lieu, Jean-Paul Bucher lui-même, sans qu’il ait d’ailleurs été mis au courant de ce qui se tramait dans son dos par son équipe. Entré au conseil municipal en 1971, puis premier adjoint de 1989 à 2001, date à laquelle il est devenu maire jusqu’à ce jour, «cela fait près de 38 ans qu’il participe au développement du village!», souligne Marc Dangel.

Cette mise à l’honneur ne fut pas sans penser aux épouses «très, très  compréhensives », en l’occurrence Denise Martin et Marthe Bucher, toutes deux récompensées par un bouquet de fleurs. Car une épouse de premier magistrat, insistait encore Marc Dangel, «ne compte plus ses heures passées seule alors que Monsieur doit assister à des réunions ou à des commissions importantes ».

Une fois les officialités terminées, le maire invita les personnes présentes à prendre le verre de l’amitié. L’occasion de se rencontrer entre nouveaux voisins, en toute convivialité. Mais aussi entre plus anciens.

M. L.

Commenter cet article